Plan d’un Hôtel pour Insectes
 

Et maintenant, il ne reste plus qu’à meubler l’hôtel !

Forer des trous de 6 à 12 mm dans des buches et bouts de bois de 8-9 cm de profondeur, ces buches seront empilées et fixées par des vis au travers de la plaque de bois marin du fond, les interstices comblés de branchettes (sureau et autres tiges creusables), roseaux creux, sections de bambous… Quelques tubes en verre ou en plastique aussi : certes, de tels tubes peuvent provoquer des condensations (ce qui peut être dommageable aux larves), mais ils peuvent être retirés facilement et donner l'occasion d'observer les pontes qu'ils contiennent.

Le tout sera «maçonné» à l’argile.  Des briques creuses de terre cuite, de la paille, des écorces, des pierres plattes… offriront des abris à une population très variée.

Pour notre part, nous avons réalisé les garnitures avec des classes de primaire, occasion d’activités pédagogiques, occasion aussi de faire parrainer l’hôtel-restaurant et de l’inaugurer en présence de la presse.  Leurs articles dans les journaux feront également action de levier à notre but de sensibilisation du grand public.

Plans Structures.pdfH-plan_files/Plans%20Structures.pdfH-plan_files/Plans%20Structures_1.pdfshapeimage_5_link_0

Choix des bois :  il importe bien évidemment de ne pas utiliser d’insecticides, dès lors nous conseillons le mélèze, le pin douglas ou tout autre bois résistant à l’humidité, non traîté.  Seules les parties en sol pourraient recevoir un traitement fongicide.  Le bois subit un léger retrait, le béton non. Dès lors, de légères fentes apparaîtront entre béton et bois. Pour éviter que l’eau n’y pénètre et pourrisse prématurément les jambes de nos supports, il serait utile d’appliquer un joint d’étanchéité (genre silicone) dans ces fentes.