un Pèlerin à Aubel

 
 

En juillet 1979, la Belgique recensait 1 (un seul !) couple de Faucons pèlerins.  Dans les années 80, elle pleurait son dernier Pèlerin !  Victime du DDT et d’autres poisons qui intoxiquaient ses proies, et encore de la chasse, il disparaissait de nos cieux.  Est-ce par dérision qu’ils sont revenus nicher sur une tour de la centrale nucléaire de Tihange en priorité ?  Depuis, ils ont investi des clochers, dont celui bien connu de la cathédrale Sts. Michel et Gudule de Bruxelles où des caméras offrent au grand public de les observer en direct. 

A Aubel aussi, nous sommes heureux de pouvoir les admirer maintenant.  Notre superbe environnement encore bien préservé, son bocage, ses vergers, sa biodiversité épargnée… autant d’arguments qui font du Pays d’Aubel un havre accueillant tant pour la faune et la flore que pour nous, humains, C’est un cadre de vie à protéger. 

Natagora, en collaboration avec l’administration communale d’Aubel et l’échevinat du tourisme s’y activent. Mais en fait c’est toute la population de la large région qui oeuvre à préserver son patrimoine inestimable, celui que nous léguerons à nos enfants et à l’ensemble du monde vivant de demain.